TrendingUp, 1ère partie : le « social commerce »

Le Social Commerce fait référence à la vente de produits et services sur les réseaux sociaux. Dans la première partie de notre nouvelle série TrendingUp, nous vous expliquons ce qu'est le social commerce et quels sont ses avantages pour les commercants.

Social Commerce

Cet article fait partie de notre série TrendingUp, dans laquelle nous vous présentons régulièrement les nouvelles tendances en matière de réseaux sociaux, de marketing en ligne et de marketing d'influence.

 

Qu'est-ce que le social commerce ?

Le social commerce, encore appelé commerce social ou commerce connecté, n'est pas vraiment une nouvelle tendance, mais il a pris un essor considérable avec la crise sanitaire. Les usagers passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, découvrent de nouvelles marques et sont de plus en plus disposés à dépenser directement via Facebook, Instagram et les autres. Contrairement au social marketing, le social commerce désigne spécifiquement la vente de produits ou de services sur les réseaux sociaux, sans redirection vers des sites web externes.

Dans le même temps, l'accent est mis sur l'interaction, et non sur le prix. De nouveaux univers de produits peuvent être ouverts et - plus tard - évalués et partagés. Mais qu'est-ce qui distingue exactement le social commerce ?

 

Le social commerce crée une expérience client parfaite

Directement du compte de la marque ou de la présentation du produit par un influenceur, au panier et à la caisse : ces processus de commande fluides sont récompensés par des taux de conversion élevés. Le commerce social simplifiera encore plus ces processus en 2021.

L'accent est mis ici sur une expérience utilisateur positive. Pour faire leurs achats, les utilisateurs n’ont même plus besoin e quitter le réseau social. Moins l'utilisateur a de clics à faire, plus il a de chances d’aller au bout de son achat. Cela satisfait les usager - et les commerçant en ligne encore plus.

Pour les PME ne disposant pas de leur propre boutique en ligne et pour les boutiques physiques qui dépendaient auparavant du contact direct avec le client, cela ouvre de nouvelles possibilités. Les clients potentiels peuvent contacter directement le commerçant par le biais de commentaires, de partages ou de messages privés. La prise de décision et les conseils d'achat par chat ou par l'intermédiaire de la communauté, permettent aux clients d'obtenir facilement ce qu'ils souhaitent.

Dans le même temps, les commerçants se distinguent de la variété anonyme des offres qui abondent sur les plateformes de e-commerce comme Amazon ou Ebay.

 

Achats en direct sur les réseaux sociaux

Du téléachat, mais sous la forme d'un flux en direct : En Chine, cette forme de shopping en direct est répandue depuis longtemps. Les influenceurs ou les entreprises elles-mêmes se rendent en direct dans le flux, présentent les caractéristiques des produits ou répondent en direct aux questions de la communauté. Si les spectateurs sont convaincus, le produit atterrit dans leur panier en un clic.

Les proches s'organisent pour y participer ensemble, comme une visite dans un centre commercial physique, mais en ligne et accessible où que l’on se trouve.

Les entreprises disposant d'une communauté forte peuvent accroître de manière significative la fidélité à la marque et à l'entreprise grâce aux achats en direct. En outre, cela génère des ventes et permet de présenter directement les caractéristiques des produits.

 

Social commerce sur Facebook, Instagram et TikTok

Le modèle étranger est la plateforme chinoise WeChat, où les contacts privés et professionnels côtoient les apparitions des entreprises et les offres de services. Tout, des groupes de discussion familiaux à la livraison de nourriture, peut être géré directement sur et via l'application. Grâce au système de paiement intégré, il est totalement inutile de quitter le réseau.

Les principaux réseaux sociaux en Europe sont Facebook, Instagram et TikTok. Ici aussi, le social commerce gagne en notoriété.

 

Facebook/Instagram – un social commerce axé sur les groupes cibles

Facebook a introduit en 2020 une fonctionnalité complète de boutique intégrée à la plateforme. Les produits peuvent être affichés individuellement dans le cadre d'un catalogue de produits ou intégrés dans divers formats de messages. Il existe désormais de nombreuses possibilités de personnalisation pour la conception de sa boutique Facebook, y compris l'adaptation aux différents groupes cibles. Facebook a donc une longueur d'avance sur la boutique en ligne classique, car au lieu de tentatives de suivi parfois juridiquement compliquées, Facebook fournit lui-même la base de données pour un e-commerce plus efficace sur sa propre plateforme.

Si un catalogue de produits est stocké sur Instagram, les produits et les tags peuvent également être utilisés sur le compte Instagram de la marque, et des connexions à des systèmes de boutique externes tels que Shopify sont également disponibles. Cela permet de connecter rapidement et efficacement des offres de e-commerce externes existantes avec les solutions de boutiques propres au réseau social.

Aux États-Unis, des méthodes de paiement internes pour Facebook et Instagram sont déjà testées au sein d'un groupe bêta. Le déploiement pour le marché européen est imminent. Les utilisateurs n'auront bientôt plus à quitter les plateformes pour valider un paiement.

La caisse intégrée est critiquée en Europe, principalement en raison de la protection des données - Facebook stocke les données de paiement et il est peu probable que le système soit conforme aux normes strictes des directives européennes sur le e-commerce.

Néanmoins, les utilisateurs qui passent déjà beaucoup de temps sur Facebook ou Instagram ont tendance à sauter sur les offres intéressantes. Plus le processus de commande est fluide, plus les ventes peuvent être générées.

 

TikTok - Swipe Up pour faire du shopping

Le réseau social vidéo a récemment ajouté des liens d'achat par « swipe-up » pour mieux intégrer la boutique, qui n'était auparavant accessible que via les liens dans la bio, dans les formats vidéo. Cela est particulièrement important pour les entreprises qui souhaitent communiquer avec leur public cible sur TikTok ou travailler avec des influenceurs. Après tout, quitter l'application et rechercher spécifiquement un produit dans le navigateur externe ? Le principal groupe d'utilisateurs de TikTok s’en donne rarement la peine.

Une caisse intégrée est également attendue prochainement. La solution technique ne devrait pas être un problème pour cette plateforme initialement développée en Chine.

 

Pinterest - Onglet de boutique personnalisé

Pinterest est relativement novice dans le domaine des plateformes de social commerce. Depuis peu, il est possible pour les détaillants de créer des étiquettes de produits et d'individualiser l'onglet de la boutique. Le contenu pertinent de la thématique complète ensuite la présence de la marque et exploite intelligemment la portée de l'entreprise pour réaliser des ventes supplémentaires.

Pour une expérience de social commerce optimale, les produits peuvent désormais être achetés directement à partir d'épingles, de tableaux d'épingles et de Pinterest Lens.

 

Conclusion - Le social commerce, une opportunité pour les commerçants

Le social commerce permet d'engager un échange direct avec les usagers des réseaux sociaux, avec l'intention manifeste de vendre. En 2021, il devient de plus en plus facile pour les détaillants et les utilisateurs de vendre et d'acheter directement sur une plateforme. Dans ce contexte, les vendeurs sont confrontés au défi majeur de faire connaître leurs offres en ligne aux internautes.

Avec SeedingUp, il est facile de trouver des micro-influenceurs adaptés à votre activité afin de promouvoir votre présence sur les réseaux sociaux. Contactez-nous - nous nous ferons un plaisir de vous conseiller !

 

À propos de SeedingUp

SeedingUp met en relation des influenceurs/éditeurs avec des annonceurs en ligne depuis 2005 - dans plusieurs langues et sur plusieurs marchés dans le monde.

SeedingUp aide les marques à être présentes sur les canaux qui leur conviennent grâce à des contenus sur leurs produits et services créés par des éditeurs indépendants et des influenceurs sur des sites web, des blogs, YouTube ou des réseaux sociaux. Les marques bénéficient non seulement d'une notoriété accrue, d'une meilleure image et d'un trafic plus important, mais aussi de nombreux effets positifs en matière de référencement.